Connaissances - Le monde des cités grecques

Qu'est-ce qui unit les cités du monde grec à partir du VIIIe siècle avant Jésus-Christ ?

 

I. Des Grecs unis par leur mode de vie et leur culture

Le monde grec est composé de nombreuses cités* situées autour de la Méditerranée. À partir du début du VIIIe siècle avant J.-C., de nouvelles cités indépendantes sont fondées.

Les cités sont souvent de petite taille et possèdent un centre urbain, une campagne où l'on cultive le blé, l'olive et la vigne, ainsi que des terrains montagneux pour l'élevage.

Les Grecs se reconnaissent une identité commune qui repose sur la langue (le grec), les mêmes dieux, des mythes connus de tous et la participation aux cultes panhelléniques* comme les concours de Delphes ou d'Olympie. Ils connaissent par cœur les poèmes d'Homère qui racontent la fin de la guerre de Troie (l'Iliade) et le retour du héros Ulysse dans sa patrie (l'Odyssée).

 

II. Des cités en guerre pour défendre leur liberté

Les Grecs ont forgé leur identité au contact des non-Grecs qu'ils nomment Barbares. Les cités se battent ensemble contre l'Empire perse lors des deux guerres médiques (en 490 et 480 av. J.-C.). Dans ce combat commun, les Grecs prennent conscience de ce qui les unit : leur culture et leur mode de vie.

En 478 av. J.-C., plusieurs cités fondent la ligue de Délos pour se protéger des Perses toujours menaçants. Athènes prend la tête de cette alliance. Elle devient très puissante. Entre 431 et 404 avant J.-C., les deux plus importantes cités du monde grec, Sparte et Athènes, s'affrontent avec leurs alliés dans la guerre du Péloponnèse. Athènes est finalement battue.

 

III. Athènes, une cité démocratique

La plupart des cités grecques sont des oligarchies*, mais certaines comme Athènes sont des démocraties*. Les citoyens athéniens ont le droit de prendre part aux décisions politiques dans les assemblées, les conseils ou d'exercer des fonctions de magistrat.

Être citoyen implique aussi de prendre part à la défense de la cité et de participer aux fêtes communes des dieux protecteurs.

Les citoyens sont une minorité. Les femmes, les enfants et les étrangers appelés métèques* sont exclus de la vie politique. Mais ils sont libres, contrairement aux nombreux esclaves.

Vocabulaire

Une cité-État : petit État indépendant formé d'une ville et de la campagne qui l'entoure. Chaque cité possède ses propres lois, sa monnaie et son armée.

Une colonie : nouvelle cité indépendante fondée par des Grecs autour de la Méditerranée.

Une démocratie : gouvernement dans lequel le pouvoir ("cratos") appartient au peuple ("demos").

Citoyen : celui qui réside dans la cité et qui possède des droits civiques, politiques et juridiques. 

Guerres médiques : guerres opposant les Grecs aux Perses (Mèdes).

Guerre du Péloponnèse : guerre opposant la cité d'Athènes à celle de Sparte.

Hoplite : du grec hoplon ("bouclier"), guerrier combattant à pied et lourdement armé.

Héros : homme qui se distingue par des exploits extraordinaires.

Magistrat : citoyen élu ou tiré au sort qui dirige la cité pendant un an.

Mythe : récit inventé par les hommes pour expliquer le monde qui les entoure. Les récits mythologiques racontent l'histoire des origines d'un peuple et de ses dieux.

Panhellénique : qui est commun à tous les Grecs.

Sacrifice : offrande à un dieu (animaux, végétaux, vin, etc.).

Sanctuaire : espace sacré dédié à un ou plusieurs dieux.

Date de dernière mise à jour : 20/01/2024

  • 6 votes. Moyenne 4.9 sur 5.