Connaissances - Bourgeoisie, commerce, traite et esclavage

 

Comment le commerce, la traite et l’esclavage enrichissent-ils l’Europe au XVIIIᵉ siècle ?

 

 I. La domination des puissances européennes 

 

03colonies18ecol routes

A l’époque moderne (XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles), l’Europe est composée essentiellement de monarchies (France, Royaume-Uni) et d’empires (Russie, Saint-Empire). Ces états veulent affirmer leur puissance et constituent de vastes empires coloniaux :

- L’Espagne et le Portugal dominent l’Amérique latine.

- La France et le Royaume-Uni possèdent des colonies* en Amérique du Nord, mais aussi des comptoirs* sur les côtes africaines et indiennes (voir carte).

La colonisation provoque des rivalités entre les états européens pouvant aller jusqu’à la guerre : c’est ainsi que la France est obligée de céder ses colonies canadiennes au Royaume-Uni.

 

Planisphere colonies

 

Voies commerciales

 

 II. L’Europe contrôle les échanges commerciaux mondiaux 

 

Au XVIIIᵉ siècle, le commerce maritime entre les métropoles* et leurs colonies* s’intensifie. Les routes maritimes les plus empruntées sont celles de l’Atlantique où des navires pratiquent le commerce triangulaire, Les Européens échangent des produits manufacturés (armes, textile) contre des produits tropicaux (café, épices, cacao …).

Les échanges sont dominés par les compagnies de commerce* (ex : Compagnie des Indes orientales). Les Etats imposent le système de l’exclusif (monopole). Ce contrôle des échanges commerciaux par les Européens accentue leur domination sur le monde. 

Les grands ports de la façade atlantique (Londres, Bordeaux, Nantes…) et les négociants (marchands) sont les grands bénéficiaires du développement du commerce mondial. Les villes portuaires s’embellissent (Nantes).

 

79955261 o

 

Comptoirs portugais

 

 III. Les traites négrières et l’esclavage 

 

Les traites négrières ont débuté au Moyen Âge en Afrique et dans le monde musulman. A partir du XVIᵉ siècle, la traite atlantique est mise en place par les Européens. Elle est largement liée au commerce triangulaire* et à l’économie de plantation*.

Elle prend une ampleur considérable au XVIIIᵉ siècle. On estime à environ 12 millions d’esclaves africains qui ont été transportés vers l’Amérique pour travailler dans les plantations. Les esclaves constituent souvent plus de 80%  de la population des colonies*.

La vie des esclaves dans les plantations est entièrement dédiée au travail forcé dans les plantations ; certains sont domestiques. Les esclaves sont souvent maltraités malgré la mise en place du Code noir*.

A la fin du XVIIIᵉ siècle, des révoltes d’esclaves et le discours abolitionniste se développent.

 

Vocabulaire

La bourgeoisie : groupe social qui n’exerce pas un travail manuel et dispose de revenus importants (banquiers, patrons, etc.).

Le Code noir : ensemble de textes rédigés à partir de 1685 pour organiser le fonctionnement de l’esclavage dans les colonies françaises.

Le commerce triangulaire : commerce pratiqué par les navires européens entre l’Afrique, l’Amérique et l’Europe.

L’économie de plantation : culture intensive de plantes tropicales vendues en Europe (sucre, café, cacao, tabac).

L’exclusif : monopole commercial de la métropole sur ses colonies.

La traite : commerce et transport de populations soumises en esclavage.

Une métropole : pays qui possède une colonie.

Une colonie : territoire d'outre-mer conquis, administré et exploité par un pays étranger (la métropole).

Une compagnie de commerce : entreprise constituée par des marchands pour développer des activités commerciales.

Un comptoir : établissement commercial situé outre-mer.

 

Date de dernière mise à jour : 07/09/2021

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.