Espaces et paysages de l'urbanisation

Connaissances

Espaces et paysages de l’urbanisation

Le monde s’urbanise à grande vitesse depuis 1945. Plus de la moitié de l’humanité réside dans  les villes, depuis 2007, et probablement les 2/3 à l’horizon 2050. Il s’agit d’un fait majeur qui caractérise la mondialisation.

 

Comment la mondialisation bouleverse-t-elle l’organisation des villes ?

 

I. Etude de cas sur Los Angeles, une mégapole nord-américaine

voir récit

 

II. Un monde de plus en plus urbain

 

En 2015, 54 % de la population mondiale vit dans les zones urbaines. La transition urbaine est un phénomène mondial. Cette croissance urbaine s’est considérablement accéléré depuis les années 1950.

Faible dans les pays du Nord, ce sont les villes des pays du Sud qui connaissent une véritable explosion démographique. Celle-ci s’explique par laccroissement naturel* et surtout par un fort exode rural*. On parle de métropolisation*.

Quelle que soit la taille des villes, mégapoles* (ex. Los Angeles) ou agglomération*, tous les espaces urbains s’étalent : c’est l’étalement urbain*.

Très fortes en centre-ville, les densités se réduisent au fur et à mesure qu’on s’en éloigne.

Quartiers résidentiels, zones industrielles et commerciales ou bidonvilles* se développent  en périphérie.  L’étalement urbain donne parfois naissance à de gigantesques agglomérations : les mégalopoles* (Etats-Unis, Japon, Europe).

Pour ne pas rester en marge de la mondialisation, les villes se modernisent et ont de plus en plus tendance à suivre le même modèle. Du Nord au Sud, elle se dotent de quartiers d’affaires aux gratte-ciel toujours plus haut, des rues piétonnes et commerçantes avec les mêmes enseignes,  des banlieues pavillonnaires...

Récit sur Los Angeles, une mégapole nord-américaine

Au cours d’un voyage aux Etats-Unis, vous découvrez Los Angeles en voiture. Ecrivez un courriel à un ami en lui expliquant ce que vous voyez dans les périphéries de cette ville.

Introduction ▪ Los Angeles est une métropole peuplée par plus de 18 millions de personnes et située au sud-ouest des Etats-Unis, dans l’état de Californie. Ses paysages sont marqués par l’étalement urbain et la mondialisation.

Los Angeles possède un CBD, quartier d’affaires se composant essentiellement d’immeubles de forte hauteur, les gratte-ciel ou buildings. Entouré d’autoroutes ou voies rapides, il concentre les banques, les bureaux, et les commerces de luxe ou des grands hôtels. On remarque aussi un centre de congrès et une salle de sports/concerts, le Staples Center. Une véritable banlieue pavillonnaire ceinture le centre. Depuis 1999 et un décret incitant à rénover les bâtiments inemployés, le centre-ville a connu de nombreuses transformations : installation d’entreprises high-tech, arrivée de populations jeunes et aisées blanches et asiatiques (gentrification), départ des SDF, ouverture de nombreuses boutiques et restaurants. De plus, les prix de l’immobilier ont fortement augmenté. Rien n’a été fait pour les habitants du Skid Row, pourtant tout proche. Des fortes inégalités persistent donc toujours. La métropole entretient les liens avec le reste du monde entier grâce au port ou à son aéroport.

Tandis que la population du centre est restée stable, la population des banlieues a fortement augmenté. On peut parler d’étalement urbain parce que tandis que le centre-ville reste relativement petit, les banlieues s’étendent sur des kilomètres. Nous remarquons par ailleurs que la population des banlieues est bien plus importante que la population du centre-ville. Cet étalement se fait le long des axes de communication : c’est le développement de la voiture et la construction des autoroutes qui l’a rendue possible. A côté des maisons, s’installent des edges cities (espaces de bureaux), comme Burbank, tout comme des centres commerciaux (malls) et des gated communities (lotissements privés) comme Hidden Hills.

Conclusion ▪ Vaste agglomération qui s’étend sur plus de 150 km du nord au sud, Los Angeles est un exemple parfait du phénomène de l’étalement urbain.

Los Angeles, une mégapole nord-américaine

Markus Schulz - Avalon (Los Angeles) | Official Music Video

D'autres métropoles mondiales

Dubai timelapse 2013

Chicago - 720p HD Timelapse

Mexico Timelapse HD

Vocabulaire

Transition urbaine : passage d’une population initialement rurale à une population urbaine.

Accroissement naturel : différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité.

Exode rural : déplacement durable de pop. quittant les zones rurales pour aller s’implanter dans des zones urbaines.

Métropolisation : processus de concentration des hommes et des richesses dans les plus grandes villes.

Mégalopole : vaste région urbanisée qui regroupe plusieurs métropoles reliées entre elles.

Mégapole : agglomération de plus de 10 millions d’hab.

Agglomération : ensemble urbain composé de la ville et de ses banlieues.

Étalement urbain : extension de l’espace urbanisé en périphérie des villes.

Bidonvilles : quartiers dont les maisons sont construites sans autorisation, avec des matériaux de récupération, souvent mal ou pas équipées (eau, électricité…).

9 votes. Moyenne 4.11 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 11/10/2020